Blog

Pourquoi les régimes sont à éviter ?

7 bonnes raisons de dire "stop"



  1. Les régimes font grossir

Lorsque vous entamez un régime, vous êtes enthousiaste.

Cette fois, “c’est la bonne !”, vous êtes bien décidée à le tenir.

Vous démarrez donc une diète restrictive et supprimez certaines catégories d’aliments comme les féculents ou le fromage.

Vous renoncez également au carré de chocolat qui accompagne votre café ou au petit verre de rosé qui vous fait tant plaisir.

À force de manger du poulet-salade ou poisson-haricots verts, vos kilos s’envolent, vous êtes ravie et atteignez enfin votre objectif !

Cependant, si ce genre de régimes marchent au début, les choses peuvent sérieusement se corser par la suite.

Cela entraîne ainsi ce que l’on nomme l’effet yo-yo où vous risquez d’alterner successivement perte et reprise de poids sans réellement trouver satisfaction et stabilité.


2. Les régimes sont inefficaces sur le long terme


En lien avec le point ci-dessus, il faut savoir que les régimes ne sont efficaces qu’à court terme.

Certes, les premiers kilos s’envolent avec une facilité presque magique, mais les privations et frustrations engendrées deviendront rapidement contre-productives.

En effet, c’est plutôt l’effet inverse qui risque de se produire car au moindre petit écart, l’organisme, qui aura été privé voire dénutri, va refaire des “réserves” et ainsi stocker pour être certain d’avoir tout ce dont il a manqué.

C’est à ce moment que vous risquez de reprendre les kilos perdus.


3. Les régimes dérèglent votre métabolisme


Lors d’un régime restrictif, votre corps et votre métabolisme se voient en effet être bouleversés suite au manque causé par les nutriments absents de votre nouvelle alimentation.

Ceci peut provoquer un dérèglement.

Plusieurs mécanismes vont donc se mettre en place.

Face à l’absence de certaines catégories d’aliments, votre cerveau va se placer en mode “survie” et augmenter votre appétit afin de vous inciter à vous alimenter davantage.

De plus, notre organisme a été formaté dès le début de notre ère pour chercher et trouver de quoi se sustenter et non pour se sous-alimenter.

Aussi, votre corps va se mettre au ralenti : c’est le second mécanisme de défense de l’organisme.

Votre cerveau va ainsi faire des économies afin de se protéger du manque auquel il doit faire face.

Ceci peut également engendrer certains troubles physiques et psychologiques.

Cheveux fragilisés, fatigue permanente (asthénie), tristesse, frustration liée à l’absence de neurotransmetteurs, comme la dopamine qui est l’hormone du plaisir

En amont, votre corps risque de stocker plus facilement à chaque prise alimentaire afin de faire des “réserves” pour pouvoir survivre.


4. Les régimes minceur sont dangereux pour votre santé


Pour toutes les raisons que nous avons évoquées ci-dessus, les régimes peuvent s’avérer être dangereux pour votre santé physique et mentale. Outre un dérèglement du métabolisme, ils peuvent engendrer un affaiblissement généralisé, une perte de la masse musculaire ou encore une faible résistance immunitaire. Dans certains cas, les plus graves peuvent conduire à des troubles de l’alimentation comme l’anorexie ou la boulimie.


5. Les régimes vous rendent tristes


L’acte de manger n’a pour seul but d’apporter au corps, les nutriments nécessaires à sa survie. C’ est aussi une source de plaisir. En préparant un plat savoureux, vous allez forcément penser au moment où vous allez le manger… et vous régaler ! Le plaisir de se nourrir fait partie des principales joies de notre vie quotidienne, surtout dans un pays comme la France, réputé pour sa bonne cuisine. En entamant un régime restrictif, vous prenez non seulement des risques pour votre santé, mais c’est aussi votre bonne humeur qui peut en pâtir. En effet, imaginez-vous un seul instant prendre la peine de concocter un délicieux curry ou d’aller au restaurant avec des amis, et de vous contenter d’une salade de tomates pendant qu’ils dégusteront leurs plats respectifs ? Nous sommes d’accord, ce serait un peu triste. À force de vous concentrer uniquement sur ce que vous vous autorisez à manger ou non, vous risquez de perdre toute notion de plaisir et de vous retrouver avec un moral à zéro.


6. Les régimes engendrent de la culpabilité


Si vous avez déjà fait un régime, il est probable que vous ayez connu un moment où celui-ci devient trop difficile. Vous commencez à faire des “écarts”. Un petit biscuit par-ci, un morceau de fromage par-là. Les aliments et nombreuses privations que vous vous êtes imposées deviennent trop tentantes. C’est parfaitement normal. Cela rejoint le point sur la frustration. Personne n’est conçu pour se contenter de ne manger que des pommes et de la laitue. Sauf que ces interdits risquent de vous faire perdre tout contrôle et de vous faire craquer, engendrant un sentiment de culpabilité. Vous allez vous sentir incapable de bonne volonté et sans doute vous en vouloir. C’est aussi pour ces raisons que les régimes restrictifs ont un impact négatif. Aucune d’entre nous n’a à s’imposer un tel rythme qui deviendrait rapidement un supplice.


7. Les régimes sont inadaptés à vos propres besoins


Nous avons tous des besoins alimentaires différents selon notre âge, notre activité physique, notre sexe ou notre état (grossesse, allaitement, sportif de haut niveau…). Dans tous les cas, ceux-ci doivent faire l’objet d’un apport complet en protéines, lipides, glucides, vitamines ainsi que minéraux. Certains régimes bien connus comme les régimes Dukan ou Atkins prônent la consommation unique de certains groupes d’aliments, ce qui entraîne de nombreuses carences. Si vous avez le désir de perdre quelques kilos, lancez-vous plutôt dans un rééquilibrage alimentaire tout en pensant à vous faire plaisir !


Featured Posts
Archive
Follow Me
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Grey Pinterest Icon